Nature & Progrès Aude mène depuis 1986 des projets locaux qui relient développement économique, tissu social et alimentation, à travers la pratique d'une agriculture biologique respectueuse de l'environnement et de la santé.

Nos projets se déclinent en actions qui s’appuient sur les besoins de la population et des territoires, et font émerger des pratiques citoyennes (implantation locale, consommation responsable, circuits courts de proximité, éducation au développement durable).

La Loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, qui fait de l'ancrage territorial un des piliers de la politique alimentaire, est une loi exigeante et porteuse d’avenir pour les générations futures. Récemment, la loi votée le 14 janvier de cette année, veut porter à 40% les produits locaux et de qualité (dont 20% bio) dans les cantines en 2020. Ces promesses répondent à des exigences croissantes de la société. Le département de l’Aude s’engage dans cette voie avec notamment la mise en place de la plateforme virtuelle Agrilocal, à laquelle il faudra apporter une dynamique.

Nature & Progrès va accompagner cette démarche de territoire par la mobilisation, l’accompagnement et la mise en relation d’une diversité d’acteurs impliqués (de la production à la consommation).

 Vous avez un projet  pour fournir la restauration Collective ?

Vous êtes producteur ?

Vous êtes porteur de projet ?

Vous souhaitez proposer des terres pour permettre davantage de production locale pour l Restauration hors Domicile ?

Vous avez des questions autour de ce projet ?

 

Quelle que soit votre situation, nous serions heureux de connaître vos idées et vos projets à ce sujet et de pouvoir vous accompagner. Alors contactez nous !

 

 Nature & Progrès Aude mène depuis 1986 des projets locaux qui relient développement économique, tissu social et alimentation, à travers la pratique d'une agriculture biologique respectueuse de l'environnement et de la santé.

Nos projets se déclinent en actions qui s’appuient sur les besoins de la population et des territoires, et font émerger des pratiques citoyennes (implantation locale, consommation responsable, circuits courts de proximité, éducation au développement durable).

La Loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, qui fait de l'ancrage territorial un des piliers de la politique alimentaire, est une loi exigeante et porteuse d’avenir pour les générations futures. Récemment, la loi votée le 14 janvier de cette année, veut porter à 40% les produits locaux et de qualité (dont 20% bio) dans les cantines en 2020. Ces promesses répondent à des exigences croissantes de la société. Le département de l’Aude s’engage dans cette voie avec notamment la mise en place de la plateforme virtuelle Agrilocal, à laquelle il faudra apporter une dynamique.

Nature & Progrès accompagne cette démarche de territoire par la mobilisation et la mise en relation d’une diversité d’acteurs impliqués (de la production à la consommation, en passant par la société civile et les collectivités).

 

Qu'est ce qu'est exactement un groupement d'achat et comment fonctionne-t-il ?

Tout le monde parle circuits courts aujourd'hui, mais concrètement, qu'est-ce que c'est ?

C’est le rétablissement du lien entre les producteurs et les consom’acteurs, ce lien qui permet de restaurer la confiance, la responsabilité, l’échange et la solidarité entre ces deux mondes qui ont été séparés par la consommation moderne.

Un producteur en circuits courts cherche à améliorer la qualité de ses produits, à diminuer l’impact de la production sur l’environnement, à produire suffisamment diversifié pour répondre à la demande alimentaire du territoire. Et s’il déroge à ces règles, il sait qu’assez rapidement le client n’a qu’à traverser la route pour venir lui tirer les oreilles ! 

Un consommateur en circuits courts prend conscience de ce qu’il consomme, il est prêt à payer le prix juste, ni trop fort, mais pas trop faible non plus, pour rémunérer équitablement le producteur et lui permettre de travailler dans les meilleures conditions, pour lui et l’environnement. Il va à la rencontre des producteurs, et échange avec eux sur leurs produits, les méthodes de production, etc. Il peut même participer activement à celles-ci, en venant en renfort sur des temps de travail collectif, ou en aidant les producteurs sur divers tâches et travaux.

S'interroger sur le juste prix avec Nature & Progrès